Le calame des lutins, des elfes et des fées

Le calame des lutins, des elfes et des fées

Et le petit dernier de ce mois d'avril, le mois de mes 70 ans...

Mes mains sur ton corps ...

 

 

Mes mains sur ton corps

balbutient des mots d’amour



Mes mains sur ton corps

chassent les nuages de tous les jours



Mes mains sur ton corps

effacent les ombres de la peur



Mes mains sur ton corps

caressent les ondes de la douceur



Mes mains sur ton corps

illuminent ton regard



ton regard bleu et clair

l’horizon redécouvert au printemps

l’horizon repoussé rejeté à l’infini

l’horizon de l’hiver est mort

l’horizon blanc est mort

l’horizon de la mort

là-bas refoulé derrière l’horizon

là-bas aveuglé par ton regard



le regard

de mes mains sur ton corps

de tes mains sur mon corps



Nos regards

qui s’enlacent

qui se prennent

qui s’étreignent

dans un voluptueux

corps à corps



 

 

Michel de la Tharonne

13 novembre 1987



30/04/2020
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres