Le calame des lutins, des elfes et des fées

Le calame des lutins, des elfes et des fées

Savoir se poser pour écrire

Le temps, un destrier des mers

dont ne se voit que le panache

d'embruns occultant sa poupe

et dont le sillage bouscule

le cours paisible du destin.

 

écrit le 4 octobre 2012



22/10/2019
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres