Le calame des lutins, des elfes et des fées

Le calame des lutins, des elfes et des fées

Ton être sous les quatre vents ...

 

 

Ton être s’éveille au souffle de la tendresse,
Fœhn chargé du parfum joyeux de nos promesses
Et la sève exhale une nouvelle jeunesse,
Chatoyante floraison de nos mille caresses,

 

Printemps.

 

 


Ton être vibre sous la brise de l’amour,
Zéphyr chargé de la saveur de nos amours
Et la radieuse beauté de ton corps sans atours
Chante nos épousailles sans détour,

 

Été.

 

 


Ton être s’émeut sous les foudres de l’orage, 
Rafales chargées des feuilles jaunies de nos âges
Et la bruine du soir apaise tous les ravages,
Douce mélodie de l’amour tendre d’un sage,

 

Automne.

 

 


Ton être frissonne sous le noroît trop fort,
Aquilon chargé des scories de nos deux sorts
Et le pâle soleil brûle le vent du nord,
Farouche victoire de l’amour sur la mort,

 

Hiver.

 

 

 

Michel de la Tharonne

21 septembre 2003



26/03/2020
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres