Le calame des lutins, des elfes et des fées

Le calame des lutins, des elfes et des fées

Un amour grand-paternel :

Julie

 

 

 

Belle et sensuelle

         délicate, infiniment délicate

        désirable, infiniment désirable

        tendre, infiniment tendre

 

        et gracieuse

                  joliment gracieuse

                 timidement gracieuse

                doucement gracieuse

 

 

 

Illuminant un visage tout en finesse, tout en équilibre, un regard clair et chatoyant

      exhale une mélodie flûtée tantôt sucrée

                                              tantôt acide

     laisse s’échapper le sourire et la colère, le baiser et la moue

     invite à écouter sa propre mélodie

                grave ou légère,

               enjouée ou triste,

               attentive ou fermée

 

 

 

Le regard clair et chatoyant

fouille avec tendresse, avec délicatesse, avec intelligence

l’autre mélodie de l’autre regard

le regard de l’autre

et incite cet autre regard à murmurer ses joies et ses tristesses, ses doutes et ses certitudes

muette cantilène empreinte de douceur, de complicité, de sérénité.

 

 

Michel de la Tharonne

21 Octobre 2015



31/01/2020
12 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres